La chapelle Sixtine.

La chapelle Sixtine fait partie des incontournables de la visite du Vatican et un lieu de passage obligé pour les visiteurs.

Elle fait partie des Musées du Vatican, voous y accèderez lors de la visite des Musées : Musées du Vatican

Accès : Station de Métro Ottaviano - San Pietro ou en bus lignes 23, 34, 60, 62, ...

Adresse : Viale Vaticano, 100

Horaires : du lundi au samedi de 9h00 à 18h00 (la billeterie ferme à 16h00). Le 24 et 31 décembre, de 8h00 à 14h00 (la billeterie ferme à 13h00). Fermé le diamanche sauf le dernier du mois avec ouverture de 9h00 à 14h00 et entrée gratuite. Fermé le 1er et 6 janvier, 11 février, 19 mars, le dimanche et lundi de Pâques, 1er mai, 29 juin, 14 août, 15 août, 8 décembre, 25 et 26 décembre.

Tarifs : 16€ plein tarif, gratuit pour le smoins de 6 ans, réduit à 8€ pour les visiteurs de 6 à 18 ans. Audioguide 7€

Site officiel : http://mv.vatican.va/5_FR/pages/MV_Home.html

Vous avez la possibilité d'acheter directement sur le site officiel des billets qui vous permettront de couper la file.

Son nom lui vient du Pape Sixte IV qui la fit aménager, mais la réalisation des fresques se poursuivit pendant plus de 50 ans par plusieurs artistes. Cette chapelle, utilisée pour les messes privées des Papes est aussi le lieu où se réunissent les conclaves chargés de l'élection des Papes.

La salle fait un peu plus de 40 mètres de long sur 13 mètres de large et culmine à 20 mètres.

Vue de la chapelle Sixtine

 

La décoration de la chapelle Sixtine se décompose de la façon suivante :

 

Le sol : il est dallé d'incrustations de marbre formant des motifs rappelant les pavements cosmatesques du XIVème siècle.

 

Les fresques des murs latéraux : elles ont été réalisées par les ateliers du Pérugin, de Botticelli, de Rosselli et de Ghirlandaio. Les fresques du côté Sud illustrent la vie de Moïse et celles du côté Nord celle du Christ à travers une série de panneaux. Ces fresques sont aujourd'hui incomplètes, les panneaux débutant l'histoire de Moïse et du Christ ayant été recouverts pour accueillir le Jugement Dernier. Il manque ainsi la naissance et la découverte de Moïse ainsi que la nativité du Christ. Sous ces cycles de fresques sont peintes des tentures et au dessus, les portraits des Papes, successeurs du Christ. Les fresques situées au-dessus de la galerie des Papes, représentent les ancêtres du Christ.

Les tentations du Christ

 

Le plafond : simple ciel étoilé à l'origine, accueille aujourd'hui l'un des chef-d'œuvres de Michel-Ange. Le projet initial prévoyait la représentation des 12 apôtres, mais Michel-Ange suggéra au Pape Jules II la réalisation d'une œuvre plus ambitieuse. Il réalise ainsi neuf panneaux au centre de la voûte sur le thème de la création, Adam et Eve et Moïse.

Le plafond de la chapelle Sixtine

 

Chaque thème est composé de 3 panneaux. Certaines de ces fresques sont extrêmement célèbres et souvent représentées, telles que la création d'Adam et l'expulsion du Paradis.

 

La création d'Adam

 

Adam et Eve chassés du Paradis

 

Autour de ces panneaux centraux (sur les panneaux inférieurs) sont figurés les ancêtres du Christ , des épisodes de l'ancien testament ainsi que des Sibylles et Prophètes.

 

La fresque du jugement dernier : située sur le mur derrière l'autel, il s'agit de l'autre chef d'œuvre de Michel-Ange. Réalisée entre 1536 et 1541, cette très grande fresque représente le Jugement Dernier. Au centre, le Christ nimbé de lumière est entouré de la Vierge et de nombreux saints (Saint Pierre avec les clefs, Saint Laurent avec son gril …) qui ont l'air effrayé, étonné ou curieux dans l'attente du Jugement Dernier. Au-dessus, des anges portent les instruments de la Passion (la croix, la couronne d'épines, la colonne de la flagellation…)

Sous le Christ, les anges de l'Apocalypse sonnent de leur trompette pour réveiller les morts.

Les anges de l'apocalypse

 

A droite les damnés sont précipités aux enfers, accueillis par Charon, le passeur, qui les frappe à coup de rame. A gauche, les élus montent vers le ciel.

 

La fresque connut un accueil partagé, certains criant au scandale à la vue de ces corps trop souvent dénudés et indécents ou encore par la représentation d'un Christ, trop jeune et sans barbe.

 

Quelques années plus tard, des ajouts furent réalisés pour masquer les parties indécentes des corps …  D'autres ajouts ont encore été réalisés par la suite.

Christ du jugement dernier

 

Fresque du jugement dernier

 

Ces fresques ont été restaurées dans les années 90 et ont permis de retrouver les magnifiques couleurs d'origine. Les ajouts les plus récents, masquant les corps, ont été supprimés mais les plus anciens ont été conservés.

 

Le mur opposé au jugement dernier comporte aussi des fresques, qui terminent le cycle de la vie de Moïse et du Christ.